Titre picto

Besoin d'informations ? Contactez-nous au 04 77 60 04 16 / commercial@ingenitec.com

ingenitec-outils-de-manutention
LOGOTYPEINGENITEC
Solutions ergonomiques de manipulation de charges
||Les risques dorso-lombaires lors de la manutention manuelle de charges

Les risques dorso-lombaire lors de la manutention manuelle de charges

Les facteurs entrainant des risques de blessures dorso-lombaires sont nombreux et variés. Si l'environnement et les tâches à réaliser sont souvent identifiés comme des sources de blessure, la charge à manipuler et l'individu sont également au coeur des problématiques des maladies liées au travail.

ingenitec-douleur-dos-lombaires

La charge

Le risque dorso-lombaire augmente si la charge est :

  • Trop lourde : il n'existe aucune limite de poids exacte garantissant l'absence de risque. On considère toutefois qu'une charge de 20 à 25 Kg est lourde pour la plupart des personnes.
  • Trop grande : si la charge est trop grande, les règles de base du levage et du transport (à savoir : garder la charge le plus près possible du corps) ne peuvent être suivies et les muscles se fatigueront plus rapidement.
  • De prise malaisée : l'objet risque de glisser et provoquer un accident, les charges aux extrémités tranchantes ou contenant des substances dangereuses peuvent ainsi blesser les travailleurs.
  • Déséquilibrée ou instable : ceci engendre une mauvaise répartition de l'effort sur les muscles et provoque une fatigue résultant du fait que le point de gravité de l'objet est éloigné du centre du corps du travailleur.
  • Difficile à atteindre : devoir tendre les bras, se courber, voir tordre le buste pour atteindre la charge exige une plus grande force musculaire.
  • D’une forme ou d'une taille qui gêne la vue du travailleur, augmentant ainsi le risque de glisser ou de trébucher, de tomber ou de heurter un obstacle.


La tâche

Le risque dorso-lombaire augmente si la tâche :

  • Est trop ardue : par exemple, si elle est exécutée trop fréquemment ou pendant une durée trop longue.
  • Nécessite des positions ou des mouvements inhabituels, par exemple, tronc courbé ou tordu, bras levés, poignets pliés ou en trop forte extension.
  • Requiert une manipulation répétitive.


L'environnement

Les caractéristiques suivantes de l'environnement de travail peuvent accroître le risque dorso-lombaire :

  • Un espace insuffisant pour manipuler manuellement des charges peut obliger à prendre une mauvaise position ou à déplacer les charges de manière dangereuse.
  • Un sol inégal, instable ou glissant peut augmenter le risque d'accident.
  • La chaleur peut accroître la fatigue des travailleurs, tandis que la transpiration rend la préhension des outils difficile de sorte qu'une force plus importante doit être appliquée. 
  • Le froid peut engourdir les mains et compliquer ainsi la préhension.
  • Un éclairage insuffisant peut accroître le risque d'accident ou forcer les travailleurs à adopter de mauvaises positions pour voir clairement ce qu'ils font.


Les facteurs individuels

Certains facteurs individuels peuvent influer sur le risque dorso-lombaire :

  • Le manque d'expérience, de formation et de familiarité avec l'emploi.
  • L'âge : le risque dorso-lombaire augmente avec l’âge et le nombre d'années de travail.
  • Les caractéristiques et les capacités physiques telles que la taille, le poids et la force.
  • Les antécédents dorso-lombaires.

Partagez cet article